dimanche 4 octobre 2015

La famille Klapisch n'a pas porté l'étoile jaune

Des saumons et harengs fumés réputés
Le grand-père paternel du cinéaste Eric Klapisch, Salomon Klapisch, dit Solly, et son épouse Blima Lax, n'ont pas porté l'étoile jaune. Ils avaient aussi refusé de se faire recenser comme juifs.

Joseph et David, les deux frères de Solly, ont été arrêtés et déportés. Seul, David, reviendra de déportation.

Solly, Blima et plusieurs membres de la famille s’étaient réfugiés à Aix-les-Bains, en zone d’occupation italienne, où Solly entra en contact avec un réseau de policiers gaullistes qui fabriquaient des faux papiers.
Le beau-père de Solly, Jakob Lax, industriel en fourrures, refusa de rejoindre la famille.
Arrêté par la police française, interné à Drancy, il sera déporté à Auschwitz et gazé à son arrivée le 16 novembre 1942.
Lorsque les Allemands envahissent la région d’Aix-les-Bains, Solly est prévenu qu’il est sur une liste noire...
La famille part se réfugier à Montbrison (Loire), sous le nom de Clapier, jusqu’à la Libération.
Solly et Blima ont eu quatre enfants : Liliane Klapisch, artiste-peintre (elle épousa le philosophe franco-israélien Stéphane Mosès), Robert Klapisch, le père de Cédric, Fernand et Marcel.
Cachés à Trévignin (Savoie), ils se trouvaient avec d'autres enfants Juifs dans une maison d'enfants dirigée par les soeurs Francia et Louise Labioz-Lamberlin, qui ont reçu en 2010 le titre de Justes devant les Nations pour leurs actions de sauvetage. (voir ici la fiche de Yad Vashem)

La famille Klapisch, venue de Pologne, était arrivée à Paris en 1913.
En 1919, Mordechai, l'aïeul, avec ses trois fils ainés, Harry, David et Joseph, fonda à Décines, près de Lyon, la société Klapisch et ses fils, spécialisée dans la production et la commercialisation du saumon et du hareng fumé.
En 1921, l’entreprise s’installera à Cachan, en banlieue sud de Paris.
Brillant physicien des particules, Robert a été directeur de la recherche au CERN, où il dirigea le programme qui aboutira à l’attribution du prix Nobel de physique en 1984. Marié d'abord à la psychanalyste Françoise Meyer (la mère de Cédric), il épousa en secondes noces Christiane Zuber, directrice d'études au Centre de recherches historiques.

Cédric Klapisch et sa mère devant l'album familial
Cédric Klapisch a raconté l'histoire de ses grands-parents maternels, Raymonde et Robert Meyer,  dans un court-métrage, réalisé en 2014 : "Mon livre d'histoire".
(Voir la bande annonce ICI)
Un film qui part de l'inauguration d'une plaque commémorative à Montélimar, le 28 août 2013, au n° 7 de la rue Chabaud, où les époux Meyer furent arrêtés. La mère du réalisateur a accepté que son fils ouvre le livre après un travail de deuil de 70 ans, car elle se disait pendant longtemps qu'elle reverrait ses parents un jour...
Au service de l'Armée secrète, ils furent arrêtés le 11 octobre 1943 à Montélimar, et seront déportés à Auschwitz où ils mourront.

Aucun commentaire: